William Dongois: Cornet à Bouquin

Après des études de trompette au CNR de Reims et au CNSM de Paris, William Dongois enseigne cet instrument parallèlement à une activité musicale soutenue. Il approfondit ses connaissances musicales (classes d’écriture) et s’initie au cornet à bouquin auprès de Jean-Pierre Canihac. Il poursuit sa formation avec Bruce Dickey à Bâle à la Schola Cantorum. Soliste invité de nombreuses formations, il dirige Le Concert Brisé. « Diapason» a décerné «cinq diapasons» à La barca d’amore (1997, Carpe Diem, rééd. Accent) saluant « un interprète hors norme » et « un guide précieux sur le chemin d’un style supposé d’époque ». Le « Monde de la musique » a attribué un « Choc » à L’âge d’or du cornet à bouquin (2006, K617), reconnaissant « un chercheur-poète » à la « technique instrumentale infaillible » et saluant « l’intelligence du projet artistique du Concert Brisé ». Craig Zeichner dans « Early Music America », Été 2011) écrit au sujet de l'enregistrement live des sonates de Pandolfi-Mealli (Carpe Diem 2010): « Dongois est superbe et joue avec un timbre fluide et précis tout à fait irrésistible, un timbre qui peut être clair et brillant mais également moelleux comme celui de Miles» et Jacquet Viret (dans « La revue musicale Suisse », Mars 2011) en fait un « émule inattendu de John Coltrane ou Eric Dolphy». Il enseigne le cornet à bouquin à la Haute École de Musique de Genève.