Franck Poitrineau

Après des études au Conservatoire du Mans dans la classe de Guy Ferrand puis au CNSM de Paris, et sa collaboration avec des orchestres tels que l’Opéra de Paris, l’Opéra de Lyon etc.. il décide de s’initier au jeu sur instruments anciens et, dès 1990, étudie la sacqueboute ainsi que la musique s’y rapportant. Il se produit depuis lors avec de nombreux ensembles tels que : Doulce Mémoire (Denis Raisin Dadre), La Fenice (Jean Tubéry), Concerto Vocale (René Jacobs), Europa Galante (Fabio Biondi), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), Le Concert Spirituel (Hervé Niquet), Ludus Modalis (Bruno Boterf), Le Concert Brisé (William Dongois), L’Arpegiatta (Christina Pluhar), Les Cornets Noirs (F.Smith, G.David), Amsterdam Barock Orchestra (Ton Koopman), Les Traversées Baroques (Etienne Meyer), Cantus Cölln (Konrad Junghänel), Collegium 1704 (Vàclav Luks), avec lesquels il réalise plus de 120 enregistrements discographiques. Il est co-fondateur, avec Alice Habellion et Pierre Gallon, de l’ensemble In Musica Veritas dont le premier disque « Leçons de ténèbres, Samedi saint dans l’Italie du Seicento », paru chez Ad Vitam Records en 2011, a été salué par la critique. Franck Poitrineau consacre aussi une partie de son activité à l’enseignement : il est professeur de sacqueboute au CRR de Tours.