Carjez Gerretsen

Né aux Pays-Bas en 1984, Carjez Gerretsen marche très tôt sur les traces de son père musicien, et choisit la clarinette. Ses études vont l’amener à rencontrer des professeurs de grande renommée tels que Michel Lethiec au CNR de Nice, Jacques Di Donato, Nicolas Baldeyrou au CNSM de Lyon, Jean-Noël Croq au CNSM de Paris, pour ne citer que les clarinettistes. En 2009, il remporte le 3ème prix du concours international « Crusel » en Finlande et en 2012, celui du concours international de Freiburg. Il joue depuis en soliste avec des formations telles que l’Orchestre Régional de Cannes, le Freiburg Philharmonisches Orchester, le CIC Chamber Orchestra, i virtuosi Di Kuhmo, l’Orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe. Il découvre le monde du théâtre en participant au spectacle « la véritable périchole » mis en scène par Julie Brochen qui lui demandera trois ans plus tard de composer la musique pour « la cerisaie » de Tchekov. C’est ainsi qu’il prend goût pour les projets scéniques, comme en témoignent les spectacles de l’ensemble Justiniana auxquels il participe depuis cinq ans, ou « Virévolte », projet multi facettes de la chanteuse Aurore Bucher qu’il accompagne depuis plus de deux ans. Depuis son passage à l’Orchestre Français des Jeunes en 2006 sous la direction de Jean-Claude Casadesus, il est régulièrement invité par des orchestres comme le Capitole de Toulouse, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Tours. La musique de chambre occupe une grande place dans sa vie de musicien ; c’est ainsi qu’il tente d’en redéfinir les contours avec l’ensemble Polygones. Il élabore actuellement un projet autour du lied allemand, avec le pianiste Pierre Chalmeau. Enfin, soucieux de saisir les enjeux de la musique de son temps, il est depuis 2010 membre de l’Ensemble Variances de Thierry Pécou.